• Confédération des Junior-Entreprises Marocaines

Le mouvement des Junior-Entreprises

Introduction

Le Junior-Entreprenariat n’en est pas à ses débuts, bien au contraire, né il y a plus de 50 ans dans la grande école Française L’ESSEC, le concept n’a cessé de séduire. D’établissement en établissement, de ville en ville et enfin de pays en pays. Aujourd’hui le mouvement s’étend sur trois continents Europe, Afrique et Amérique avec plus d’une quarantaine de pays mais toujours le même schéma adapté suivant les besoins du marché local. Ce mouvement international s’est réuni au sein d’un conseil que représente le global Council of Junior-Entreprises qui travaille à rapprocher les différentes confédérations et à créer unehomogénéité et un certain standard que toute Junior se doit de respecter. Les Junior-Entreprises sont des associations exclusivement constituées d’étudiants. Un groupe d’étudiants s’occupe d'administrer la J.E., c’est-à- dire de la gestion de l’association, de la prospection de clients, du suivi d’étude lorsque le projet est accepté par le client et donc du recrutement d’autres étudiants qui vont, eux, réaliser la mission.

Les Junior-Entreprise possèdent une vaste expérience dans toutes les industries du monde. Nous aidons nos clients à établir de nouvelles normes d'excellence.

Le mouvement international en chiffres

Les Junior-Entreprises

Ces étudiants, qui interviennent directement sur les missions, sont recrutés selon un processus sélectif basé sur les compétences de l’étudiant quant au sujet de l’étude ainsi que sur leur motivation, afin de s’assurer d’avoir des intervenants correspondant au mieux aux besoins du client.
Si les Junior-Entreprises sont autant sollicitées par les professionnels, c’est en partie du fait de leur statut d’association qui leur permet d’être flexibles et réactives. Le client est en contact avec un membre de la structure, interlocuteur unique qui l’accompagne et le conseille dans le déroulement de la prestation.
Les Junior-Entreprises sont des associations à but non lucratif (ce qui leur permet d’offrir des tarifs compétitifs) mais néanmoins à vocation économique et pédagogique, les rémunérations étant accessoires à la montée en compétences des étudiants.
Au-delà de leur qualité d’associations étudiantes traditionnelles, les Junior-Entreprises revêtent une véritable caractéristique professionnelle. Bien sûr, ces associations restent étudiantes et leurs membres peuvent ainsi bien souvent compter sur le soutien de leur école et de leurs professeurs. Certaines écoles, conscientes que l’expérience de
Junior-Entrepreneur contribue à la formation qu’elles dispensent à leurs élèves, vont jusqu’à aménager l’emploi du temps de ces étudiants afin qu’ils puissent vivre cette expérience pleinement. Les professeurs sont quant à eux souvent présents afin de soutenir les administrateurs de Junior-Entreprises dans la gestion de leur association ou dans l’élaboration de méthodologies d’études particulières.
Les Junior-Entreprises ont pour objet de réaliser des études à plus-value pédagogique et rentrant dans leurs domaines de compétences.
On appelle étude tout projet consistant en une phase d’analyse (préparatoire), une phase de réalisation (qui peut être terrain) et une phase de synthèse (conclusions, bilan). La réalisation de formations, de simples opérations de maintenance, une opération de démarchage ou encore du prêt de main d’œuvre ne sauraient donc constituer une étude.
La plus-value pédagogique est ce qui permet aux étudiants de justifier de l’intérêt pour eux de réaliser une étude pour un client dans le cadre de la Junior-Entreprise. Les études ne peuvent consister en une simple passation de questionnaires (pour une étude de marché) ou en une simple saisie de données (pour une étude technique).
Les domaines de compétence des Junior-Entreprises sont peu ou prou les domaines de compétence de leur établissement d’enseignement. Les Junior-Entreprises sont issues des grandes écoles (principalement de commerce et d’ingénieur) et des universités. Elles regroupent ainsi toutes les compétences qui seront nécessaires à la réalisation de tous les projets. De par cette grande diversité, les Junior-Entreprises sont en mesure de réaliser des projets dans des domaines très variés, du marketing à l’informatique en passant par l’ingénierie, la communication, la qualité, l’agronomie, la finance, les ressources humaines et bien d’autres encore.
L’appartenance de chaque Junior-Entreprise à une confédération lui permet également de bénéficier du soutien de cette dernière. Au-delà d’une simple logique de contrôle, la CJEM est clairement orientée de façon à promouvoir la mise en place d’un système de management de la qualité performant au sein de ses structures, à la fois pour optimiser leur organisation interne et pour garantir à leurs clients une pleine satisfaction. Cette orientation suit trois axes principaux :

  • Former les administrateurs de Junior-Entreprises au respect des normes de qualité.
  • Réaliser un audit annuel orienté sur les différents processus de la Junior-Entreprise.
  • Promouvoir l’image de marque de la Junior-Entreprise.